RETOUR

Sainte Anne d'AURAY




" Arrivé dans Sainte-Anne d'Auray,

Anne, j'ai voulu voir votre digne patronne

Que d'un respect si grand la Bretagne environne :

C'est notre mère à tous ; mort ou vivant, dit-on,

A Sainte-Anne, une fois, doit aller tout Breton." Brizeux



"Rien de touchant comme ces bandes de rudes matelots qui viennent, nu-pieds, pour accomplir le voeu qui les a sauvés du naufrage, portant sur leurs épaules les débris de leur navire fracassé ; rien de majestueux comme cette multitude innombrable, précédée par la croix, qui s'avance en priant le long des grèves, et dont les chants se matent: aux roulements de l'Océan."

La fête terminée, les pèlerins vont boire un peu d'eau à la fontaine et en emportent avec eux.... Le silence envahit le village, tout à l'heure si animé, en attendant que demain « la Mère des Bretons » voie accourir une foule nouvelle.*


*Cette tradition se conserve à Arzon (presqu'ile de Rhuys). Dans un combat contre la flotte hollandaise le 7 juin 1673, l'équipage d'un navire français périt, sauf les marins arzonnais, qui venaient de se vouer à Sainte-Anne-d'Auray.

*Barzaz-Breiz